vendredi 13 juillet 2012

Pourquoi d’un coup, j'ai décidé de jouer amplifié

AphoneAvec mon collègue guitariste, nous avions travaillé pendant des mois pour faire un concert après le boulot. Un set acoustique de 40 minutes, très éclectique, avec du R. Kelly, du Téléphone, et du Green Day, entre autres.

On était à peu près au point, mais il a fait un temps de chiotte et la veille de la fête, laryngite aigue, j'étais aphone. Je me suis soigné in extremis et vocalement, je n'avais pas la patate.

Le public était nombreux d'une quarantaine de personnes, joyeux et indiscipliné. J'ai voulu faire le fier à bras en refusant le micro qui m'était proposé, mauvaise idée !

On s'est bien amusé, mais ça tirait sur les cordes vocales.  Le constat cruel qu’une petite voix et une petite guitare ne pouvaient pas couvrir un public “déchainé”…