jeudi 27 octobre 2011

Chanter Comme un Enfant [Journal #42]

Chanter Cette semaine, je bosse la partie chant sur ma reprise d'It Ain't Me Babe de Dylan.  Rien de remarquable, car ce n'est pas si compliqué à partir du moment où la tonalité du morceau est adaptée à ma tessiture

Pour bien travailler la mélodie, j'utilise la même astuce que pour la partie voix de chaque reprise.  Ca consiste à épurer la ligne de chant, à mettre de côté les fioritures.

Il ne faut pas oublier que Dylan, même si ce n'est pas un grand chanteur, est un chanteur, un vrai.  Un pro de la chanson, qui gagne de l'argent pour chanter chaque jour depuis des années.  Il met au point ses propres mélodies, parfaitement adaptées à sa propre voix.  Il a peaufiné son style tout au long de sa carrière pour arriver à chanter ce qu'il chante.

Et forcément, ce n'est pas si évident à reprendre.  Il ne se contente pas de jouer le morceau, il joue avec le morceau.  Il glisse d'une note à l'autre, il durcit sa voix ou il crie pour appuyer un passage.  Tout un tas de fioritures qu'en tant que simple auditeur, on associe à la chanson et qui en font partie, mais qui compliquent la tâche d'apprentissage. 

Quand on commence à étudier la mélodie, à essayer de chanter juste, il faut donc arriver à en faire abstraction.  Réduire la mélodie à sa plus simple expression et chanter sans fioritures.  Un peu comme un enfant qui chante une comptine.  Rigoureux et carré, en un mot : scolaire. 

Une fois qu'on maîtrise l'essence de la ligne de chant, on peut commencer à s'amuser avec, lui redonner sa sophistication.  Au choix, dans le style de Dylan ou dans un style inconnu à ce jour.  Une reprise créative, pourquoi pas ?