dimanche 28 août 2011

Concert & Video de NOFX au Cabaret Vert 2011

NOFX au Cabaret Vert 2011 Quand j’ai écouté ma première chanson de NOFX, j’ai adoré tout de suite.  Comme le premier dragibus, sauf que j’ai bouffé des kilos de NOFX pendant des années et je ne m’en suis jamais écœuré.  C’est comme une corne d’abondance de haribo, mais qui contiendrait tous mes nutriments musicaux essentiels : de quoi donner la patate et garder une énergie durable toute l’après-midi.

Le concert de NOFX au Cabaret Vert 2011, c’était mon premier et honnêtement, c’est uniquement pour ça que je me suis déplacé jusqu’à l’éco-festival de Charleville-Mézières.  La place ne m’a pas couté cher mais j’en ai eu pour mon argent.

Sur scène c’est comme un cartoon vivant.  Fat Mike se pointe en bermuda à carreaux avec les cheveux bleus, Eric Melvin est torse nu avec dreadlocks et abdos Kronenbourg (ou plutôt Budweiser), El Hefe est d’apparence à peu près normale mais pas le dernier à faire le zigoto.  Ils entament et terminent le concert par une comédie musicale en playback.  Entre les morceaux ils font des jeux de mots, se moquent du public français (gentiment), ils se chicanent entre eux comme des amis alcooliques et font des plaisanteries plutôt marrantes.  Très bon esprit.

Pareil dans le public, ça sautille partout (y compris et surtout sur mes pieds), on prend des coups dans le nez mais on est content quand même, parce que c’est la fête !  Sur leur cover de Champs Elysées tout le monde braille pour couvrir Fat Mike qui chante n’importe quoi.  Heureusement pour une fois il y a quelqu’un pour assurer, je connais les paroles par cœur.

Pour immortaliser la soirée, j’ai filmé le premier morceau (Dinosaurs Will Die).  Le public était encore calme, ce qui permet une relative stabilité de la vidéo.  J’avais oublié la chaussette sonore anti-éolienne du caméscope mais coup de chance, le vent de l’après-midi est tombé juste à ce moment là, et le son est à peu près correct.