lundi 2 mai 2011

Sous le capot, partie 1/3 : la plate-forme technique

souslecapot1Habituellement, je refuse de faire des articles sur mon blog qui parlent de mon blog.  La mise en abyme me donne le vertige.  Mais exceptionnellement, pour partager mes recettes de “cuisine”, je vais laisser la parole au geek qui roupille au fond de moi.

Dans cette minisérie d’articles, je ferai la liste des questions que je me suis posé en construisant Geekariste, pour expliquer les solutions techniques que j’ai adopté.

Je dois vous mettre en garde.  Mes choix sont motivés par le confort d’utilisation, la réduction du coût financier et surtout une grosse flemme de tire-au-flanc.  Je veux bosser le moins possible.  Si vous êtes un(e) professionnel(le) du web, sensible à la qualité et à l’esthétisme technologique, fermez les yeux.  C’est trop moche.

Question 1 : Où publier mon blog ? 

Réponse : sur Blogger.  C’est la plate-forme de blogging de Google.

Comme j’avais déjà un compte Google, je me suis connecté sur blogger.com, j'ai saisi mes identifiants, accepté les conditions d’utilisation et j’ai cliqué sur “créer mon blog”.  Choix du nom, choix du modèle graphique, j’ai cliqué sur “Utiliser mon blog”. C’était réglé en 5 mn et j’ai commencé à taper mon premier post

Je suis partisan de la méthode Go That Way, Really Fast.  Je voulais pouvoir écrire mon premier article tout de suite.  Je ne me suis pas spécialement intéressé au différentes solutions possibles (paresseux), je connaissais seulement Wordpress et Blogger et je n’avais pas de compte Wordpress.

Avantages de la solution :

  • J’ai réutilisé mon compte google, pas besoin de créer un nouveau compte. 
  • Grâce aux nombreux utilisateurs, les tutoriels existent pour résoudre à peu près n’importe quel problème. 
  • Le système est supporté par des outils tierces (Add This, Intense Debate, Live Writer, etc.) et on trouve pas mal de widgets et de plugins.

Inconvénients : 

  • Parmi mes petits camarades (ici et ), Wordpress est très courant.  Sur Blogger, je n’ai pas les mêmes possibilités de customisation (plugins, thèmes) et je suis jaloux. 
  • Blogger ne peut pas être déployé sur un serveur dédié, ce qui peut être handicapant pour passer dans un mode plus professionnel.  Pour l’instant je suis en mode full amateurisme, tout va bien.

Question 2 : Où stocker mes fichiers statiques ?

image Réponse : dans ma Dropbox.  Dropbox est un outil qui offre un espace de stockage distant sur internet, “dans le cloud”.  En installant une petite application sur mon ordinateur, l’espace de stockage devient accessible de façon complètement transparente, comme un répertoire normal.  Les échanges sont cryptés.  L’application est disponible pour Windows, Mac, Linux, iOs, Android, BlackBerry et il y a une version Web. 

La fonctionnalité qui m’intéressait pour Geekariste est le Public Folder.  Quand un fichier est copié dans ce dossier, il est immédiatement synchronisé avec les serveurs dropbox et mis à disposition sur une url publique en HTTP.  C’est là que je stocke tous mes fichiers statiques : fichiers CSS, scripts JS, images, tablatures guitar pro, icônes, etc.

La gestion des fichiers est totalement transparente, ça fait tourner la tête.  Je les manipule directement dans l’explorateur windows, je modifie les images dans GIMP en double-cliquant sur le fichier, j’édite mon CSS avec Notepad++ ou GVim, je retouche mes tablatures avec guitar pro et les modifs sont publiées directement sur mon site.

Avantages de la solution :

  • Gestion transparente des fichiers et publication immédiate.
  • Gratuit.  La version gratuite offre 2 Go, il existe une version payante à 10$ par mois pour 50 Go et 20$ pour 100 Go.
  • Plein de petites fonctionnalités utiles et qui marchent bien : gestion des versions, résolution des conflits, galerie d’images, etc.

Inconvénients :

  • C’est un outil propriétaire.
  • La version gratuite peut ne pas être maintenue éternellement.
  • Les aspects de vie privée et de sécurité sont sensibles et il faut faire confiance à dropbox pour leur déposer ses fichiers.  Moi, j’ai confiance.
  • Dropbox n’est pas prévu pour héberger les fichiers d’un site web.  En cas de surcharge de trafic, je ne sais pas comment ça sera géré.  J’espère de tout mon coeur ne jamais être victime d’une surcharge de trafic.  Oh, non.  Non non non.

A ce stade, les fondations techniques du blog Geekariste sont posées.  Impressionnant, hein ?

La prochaine fois, nous verrons les solutions que j’ai trouvé pour peaufiner le résultat, lui donner cette personnalité graphique inimitable et ce niveau de fonctionnalité ahurissant, tout en me facilitant la vie.