dimanche 29 mai 2011

Le Bordel Solfégique et Windows (Journal 21)

solfegewindows Le solfège, c’est comme Windows.

Conçu progressivement par plusieurs générations de spécialistes, couche après couche, peu de gens le maîtrisent, quelques-uns le comprennent, beaucoup l’utilisent et ça concerne tout le monde.

Pour combler mes lacunes et appréhender cet édifice en forme d’oignon, je lis Le Solfège Pour Les Nuls.  Bah oui, il faut bien commencer quelque part.  Dans ce bouquin, au chapitre “mélodie” dans un encadré “seulement pour votre culture”, il est question de la gamme mineure mélodique.  C’est un bon exemple du style d’astuces rocambolesques qu’on trouve en solfège.  L’une des notes de cette gamme change selon qu’on joue en montant ou en descendant.  Huh ?

Le pire c’est qu’il y a probablement une explication historique.  J’imagine le moine byzantin du 14è siècle, penché sur son songbook enluminé et qui s’est dit que ça pourrait sonner à l’orgue.  Moi qui croyais que le solfège était une norme simple et prévisible, dictée par la logique, un repère rassurant dans le foutoir musical ambiant…

J’ai hâte de voir les bizarreries solfégiques que me réserve la suite du bouquin.  J’imagine bien une gamme dont la tonique doit être remplacée par la tierce en fonction de l’heure de la journée.  Et une autre gamme où l’interprète des partitions doit jouer les notes 1/4 de ton plus haut en descendant.  Pas facile avec une guitare :-)

La suite de l’ouvrage aborde l’harmonie et les cadences.  Ca devrait me passionner un peu plus.