vendredi 8 avril 2011

Sortie de concert - Bertrand Belin à la Cigale

bb3

Juste un petit billet pour donner mon impression (positive) en sortant du concert de Bertrand Belin à la Cigale.

J’ai commencé par être surpris par le format de la prestation.  Je m’attendais à une petite formation acoustique dans une ambiance intimiste mais finalement, nous avons eu droit à un concert ambitieux, bien énergique, presque rock.  M. Belin, muni d’une belle guitare électrique de type archtop, était entouré de 4 musiciens (batterie, basse/guitare, piano, violon).  Ca passait bien, le violon.

Son style sur scène est à la fois distingué et énergique, le regard fier, comme une rock-star britannique.  Ses petits pas glissés sont inimitables (on dirait du curling musical), il appuie certains passages par des petits gestes rotatifs de la main (eh oui, des gestes rotatifs !)  Il paraît à l’aise, il est stylé, on voit qu’il ressent sa musique et ce n’est pas du tout stéréotypé.

A la guitare, Bertrand Belin joue subtilement en arpèges, aux doigts.  Il y a quelques effets étranges avec la main droite.  L’artiste a composé pas mal de musique de films et ça s’entend, il sait installer une ambiance et emporter son public dans un monde différent.

Entre les morceaux, pour meubler le temps de changer d’accordage, il discute paisiblement avec nous.  Toujours décalé et surréaliste comme dans ses textes, assez rigolo.  C’est tellement au point que j’ai l’impression qu’il peut nous improviser une chanson.  Ca semble facile, il a du talent.

Parfois à la limite du cabotinage, on se demande si derrière ce style onirique ne se cache pas un petit cœur sensible et rêveur, chamboulé par la vie :-)